Sorties

Petits bonheurs d'automne

mercredi, octobre 18, 2017

Bonjour les gens et bon nombril de semaine! J'espère que vous allez bien! 


Comme vous avez pu voir passer sur Instagram ce lundi, j'ai fait quelques clichés bien automnaux! Je souhaitais prendre le temps de vous faire part de mes préférés. Je suis allée aux Vergers et Cidrerie Denis Charbonneau, pour ceux qui connaissent, c'est presque à côté de chez moi. Rustique, champêtre, ce lieu est toujours ravissant, particulièrement en automne! 


Les Québécois, on est réputés pour notre traditionnelle "sortie aux pommes". C'est dans nos gênes. comme la débandade frugale à la "cabane à sucre" au printemps. Mais si je dois choisir entre les deux, je préfère définitivement la sortie aux pommes. La balade dans le verger, le temps qui rafraîchit, les paysages rougeoyants... C'est vraiment mon must! Et je ne vous ai pas parlé des beignets aux pommes... Un argument non-négligeable!


Et comme si c'était pas assez, je me suis fais doublement plaisir en apportant mon appareil photo! Ceux qui me connaissent bien savent que j'adore faire de la photo! En particulier à l'automne, quand les paysages nos offrent leurs plus belles parures. Ça réchauffe l'âme! Comme les bons petits plats bien chauds et les chandelles dispersées dans la maison à la nuit tombée! Mine de rien, sans avoir lu la bible du Hygge (le bonheur à la Danoise), je reconnais que je dois avoir un ou deux gênes danois quelque part!


J'espère que ces beaux clichés vous raviront autant que moi! La vue de toutes ces courges m'a donné terriblement envie de concocter quelques bonnes recettes! Pourquoi pas un potage ou un gâteau? En tout les cas, je vous tiendrai au courant! Je prends les suggestions de recettes au passage!

          Et vous? Quels sont vos petits bonheurs d'automne?          


Réflexions

Remises en questions et toutes ces choses

lundi, octobre 16, 2017

Bonjour les gens! Me revoilà après un mois d'absence!
Un mois qui a suscité bien des réflexions. C'est un peu pour ça que je me tenais à l'écart.

Disons que depuis quelques temps, j'ai eu quelques prises en tête avec moi-même à l'égard de mon blog. Après avoir pesé le pour et le contre, j'ai finalement choisi de m'ouvrir à vous.

Je ne vous cacherai pas que dernièrement, j'ai eu envie de supprimer mon blog. À la rigueur, j'avais le goût de tout arrêter. Plusieurs constats ont entaché mon enthousiasme et m'ont fait douter quant à l'avenir de mon blog. Il y a des journées où j'étais désespérée, même parfois en colère. Dans l'article qui suit, je compte me livrer sans pudeur. Sûrement que certaines personnes me voient venir. Des articles comme le mien, il y en a eu quelques uns sur la toile dans les dernières semaines. On est pas à une blogueuse près qui se remet en question dans ces temps mouvementés!

             Back in the days : quand j'ai commencé à bloguer             

Croyez le où non, même si les plus anciens articles répertoriés ici datent de 2012, j'écrivais bien avant ça. Je dois avoir commencé à vraiment m'investir dans un blog en 2007 honnêtement... Ça fait un bon 10 ans que je blogue. Dans le temps, c'était pas mal plus tabou et obscur comme pratique. C'était réservé aux geeks introverties comme moi qui avait besoin d'une plateforme anonyme pour s'exprimer, à défaut de le faire devant des vraies gens. En 2008, quand je me suis inscrite à Facebook, j'ai commencé à faire un tout petit peu d'autopromotion, juste pour avoir un peu plus de lecteurs et j'ai donc laissé mes amis connaître mes écrits, mes opinions. Pour la grande timide que j'étais, c'était aussi intense que de flasher mes seins. Mais d'un autre côté, le besoin de m'exprimer primait sur le reste alors j'ai foncé.

Étonnamment, ça a intéressé plus de gens que je pensais et j'ai créé des liens très intéressants! Ça m'a encouragée à continuer et ma ligne éditoriale s'est définie au fil du temps, elle a évolué avec moi. Mon blog a souvent changé de titre, d'allure. Un peu comme moi...

             Le Golden Age des blogs             

En 2012, quand j'ai officiellement fondé Marguerite Vertele monde des blogs s'était émancipé et démocratisé. De plus en plus de blogs intéressants apparaissent, se faisaient connaître! C'est dans ces années-là que je suis tombée amoureuse d'Hellocoton et des communautés de blogueuses. C'était cool de ressentir ce sentiment d'appartenance à une petite communauté. Être blogueuse, c'était encore marginal dans un sens. Dire à ta tante "Yo, moi j'écris sur un blog!" au party de Noël, ça suscitait pas mal de questions et parfois une certaine incompréhension. J'aimais ça dans un sens. Je m'adonnais à ma passion de l'écriture et j'étais reconnue comme la petite geek de la famille, la fille qui se fourre le nez dans du code HTML durant ses fins de semaines pour faire fonctionner un site internet juste à elle.

             Les temps ont bien changé             

Dernièrement, j'ai comme frappé un mur. Disons que dans les dernières années, j'ai été plus modérée point de vue rédaction. Nouvelle vie à deux. Vie dans notre maison avec un grand terrain à s'occuper. Retour à l'école du chéri. Mon retour à l'école. D'intenses rénovations dans notre maison. Du calme, disons qu'en 5 ans de vie commune, mon amoureux et moi, on en a très peu connu. Ça me manque d'ailleurs!

Puis à la fin de mon retour aux études, j'ai envisagé de redonner du galon à mon blog. Je me suis dis "ça y est, les folies se calment un peu, je recommence à écrire!". C'est ainsi que cet été, j'ai repris les rennes du blog avec plus d'assiduité. Pour me mettre un peu à jour, j'ai commencé à fréquenter des groupes de soutien entre blogueuses et tout ça... Pis j'ai comme déchanté...

             Le monde du blog aujourd'hui : j'aime comme pas ça             

Popularité. Monétisation. Toutes ces choses. Toutes ces filles qui veulent faire des partenariats avec de grandes marques et vivre monétairement de leur blog. Qui veulent 2000 followers en 30 jours... 'Scusez, mais ARK. 

On va pas se le cacher, au moins le tiers des publications qu'on voit sur les groupes de soutien, c'est des wannabe popular. Il y a plein de posts intéressants et plein d'astuces. Mais au travers de ça, il y a carrément une tendance que je n'aime pas. Un conformisme mêlé à une envie d'être Miss Univers. C'est comme si la maladie qui court sur Instagram était venue contaminer le monde du blog. Tout le monde veut se démarquer, être populaire. Tout le monde veut être beau, avec un contenu léché et plein de "J'aime".

Vous avez sûrement compris que moi, les "J'aime", c'est pas si important que ça, parce que avec ce que je viens d'écrire là, je vais sûrement m'attirer des "Hate". Mais vous savez quoi? C'est vraiment pas si grave! 

La pression d'avoir l'air d'une vraie petite vedette, no, thank you. Je préfère rester moi-même et écrire parce que j'aime ça. Ne pas me prendre la tête en pensant strictement au référencement de mon blog et aux mots-clés que Google aime...

             Mais tout n'est pas sombre!             

Heureusement, il reste encore de bons blogs! Que je lis avec ferveur et grand intérêt! C'est un peu pour ça que j'ai choisi de continuer à écrire. Parce que je sais qu'au au milieu de tous ces gens qui sautillent, les bras dans les airs, avec l'espoir d'être remarqués, le monde du blog a encore quelque chose à offrir. De toute façon, j'ai pas trop trop le choix, j'aime trop écrire!

J'ai tout de même choisi de m'adapter. Je ne suis pas un dinosaure et encore moins une vieille mamie ronchonneuse. C'est pour cette raison que j'ai choisi de m'ouvrir un peu plus et de me "montrer". Les gens ne recherchent plus seulement du contenu textuels. J'ai compris qu'ils ont besoin de savoir à qui ils ont à faire. Moi-même, j'aime me sentir proche des gens que je lis. C'est un peu ça la magie du blog, c'est de connecter avec des gens qui partagent nos intérêts, même s'ils sont à des milliers de kilomètres. C'est pour ça que j'ai décidé de peaufiner un peu la section "À propos". C'est aussi pour ça que j'ai joins mon compte Instagram personnel au blog, au lieu de tenir un deuxième profil exclusivement dédié. Ça fait plus chaleureux et personnel non?

Vous remarquerez sûrement d'autres changements prochainement. Tant dans mon style de rédaction que dans le style des articles. Je travaille aussi à remanier les articles plus anciens et à leur donner un peu plus de structure. J'espère que tous ces changements vous plairont. De mon côté, je suis contente d'être parvenue au bout de ma réflexion et d'avoir pris la décision de continuer.

Sentez-vous très à l'aise de me dire ce que vous en pensez dans les commentaires! J'ai hâte de vous lire, qu'on soit en accord ou en désaccord! À bientôt!

Réflexions

Hyperphagie du Web et 5 conseils pour s'en sortir

mercredi, septembre 27, 2017


Avez-vous la même sensation que moi? Que tout va tellement trop vite ces temps-ci? Est-ce que c'est la rentrée qui veut ça, ou alors est-ce simplement une tendance générale? Si le phénomène touche l'individu moyen, j'ai l'impression que plus on est jeune, pire c'est. 

            Un mot : VITE            


Une tendance que j'observe [remarque zéro scientifique, mais j'invente rien puisque c'est déjà relégué un peu partout] :

Les gens, où qu'ils soient et peu importe ce qu'ils font veulent du VITE. Tout suite, maintenant, HIER!


Il faut tout voir, tout savoir, connaître la dernière tendance, suivre les "stories" de tout le monde, ne pas manquer la dernière photo de tel instagrameur... 


Hé oh! Je me prends pour qui à juger ainsi? Je suis la première à "scroller" mes fils de nouvelles aveuglément, à une vitesse infernale. J'ai le pouce musclé! Facile de dénoncer, mais je ne suis pas mieux chaussée! Mon copain lui-même m'a déjà diagnostiquée depuis longtemps en me demandant tout simplement : comment réussis-tu à lire/voir quoi que ce soit?

C'est ainsi que, depuis quelques temps, j'ai pris conscience de cette maladie qui me gagne. Déjà, mon cerveau TDAH adore être constamment nourri. Ah oui, je vous le dis, il est insatiable! Je suis incapable de faire la patate de sofa trop longtemps, mon cerveau s'ennuie! Si je me mets au lit sans avoir appris quelque chose dans ma journée, j'ai l'impression de l'avoir gaspillée...

            OUT le panier percé!            

Mais quand tout va trop vite, que la cervelle est sur-stimulée d'images tellement pinterest et de titres d'articles racoleurs... Que reste-t-il en bout de ligne? J'ai l'impression que beaucoup de gens, y-compris moi, souffrons d'hyperphagie. On se nourrit d'images et de textes jusqu'à en vomir. Des fois, je lis tellement vite que j'ai l'impression que mon cerveau va aller se claquer une petite crise d'épilepsie dans un coin.

            Laissez-moi respirer!            

Le constat m'a frappée en pleine face, oui celle avec des yeux fatigués et des cernes, tout ça. RESPIRE! Le monde va pas arrêter de tourner parce que tu prends un "break". En fait, je pense qu'il va mieux tourner si tu trouves un équilibre! Et l'équilibre, je vais vous dire comment je réussi tranquillement à l'atteindre (mais c'est pas encore gagné).

            5 trucs pour combattre l'hyperphagie du Web            

  1. Ne t'abonnes qu'à des fils/pages/personnes qui t'inspirent VRAIMENT. 
  2. Fais du ménage dans tes abonnements : pour ma part, j'ai supprimé pour ce qui ne me faisait pas concrètement du bien
    • Certaines pages/abonnements tournent toujours autour de sujets négatifs et je n'ai pas besoin de ça. 
    • Parallèlement à ça, j'ai quitté des groupes où les "posts" tournent toujours au vinaigre et où les gens finissent par se manquer de respect. Je n'ai pas besoin de voir la bêtise humaine à perpétuité.
  3. Essaies de mieux gérer tes notifications : 
    • sur Facebook, c'est vraiment facile de "masquer les notification" d'une personne, d'une publication ou d'une page si elles ne t'apportent rien de bon. Tu t'es pas forcément obligé de cliquer "Je n'aime plus" ou alors quitter un groupe (surtout si tu veux y avoir accès ultérieurement). Mais personnellement, bloquer les notifications de groupes de vente, ça a réellement allégé mon fil de nouvelles! 
  4. Accordes toi des PAUSES sans techno. 
    • Ferme le PC, le téléphone... Et fais autre chose! [ça sera le sujet d'un prochain billet].
  5. Finalement, tu n'es pas obligé de mettre ton nez partout! 
    • Tu as le droit d'être en retard sur les nouvelles! Quoi de plus "boring" qu'une conversation où quelqu'un pense t'apprendre quelque chose et que tu lui coupes carrément la parole avec un charmant : ouais, j'ai vu ça ce matin sur [insérez l'hyperlien de votre choix]. [chéri, si tu passes par ici, tu dois certainement sourire en ce moment]

 Sur ce, tout ce qui me reste à dire c'est : respire! Apprécier ce que tu fais au moment où tu le fais, reste dans le moment présent et surtout : prend le temps.

Alors? Qui se reconnait dans les symptômes de l'hyperphagie du Web? Qui veut contribuer en apportant ses propres conseils?

Je vous laisse sur cette loutre vraiment trop mignone qui va vous montrer comment respirer. Parce que 1. Une loutre c'est juste trop adorable. 2. Parce que c'est carrément trop apaisant.



            Vous avez aimé cet article? Épinglez le sur Pinterest!           

hyperphagie web marguerite verte réseaux sociaux reseau sociau vite pinterest fil nouvelle


Minimalisme et Zéro Déchet

Je n'ai rien à me mettre *!?\@* !

vendredi, septembre 15, 2017

*!?\@* : insérez le blasphème de votre choix.

Le titre du jour résume assez bien mon état d'esprit des 27 dernières années lorsque j'ouvre mes tiroirs ou ma penderie. À chaque fois, du mécontentement, de la frustration. Et pourtant, les étoffes s'y entassent de façon si serrée qu'on y voit plus rien!



            Simplicité et Minimalisme            

Je suis de plus en plus sensible au sujet du minimalisme. Je n'oserais toutefois pas prétendre en être une représentante impeccable! Le gaspillage, les achats compulsifs et l'accumulation font encore partie de ma vie, hélas. Je ne recherche néanmoins pas la perfection. Je me traite avec douceur et bienveillance et je procède par de petits changements. Petit à petit, comme l'oiseau fait son nid.

C'est dans cette optique que ce matin, j'ai attaqué ma garde-robe. J'ai tout sorti, tout lancé sur le lit. J'ai hésité entre rire ou pleurer devant cet amas de couleurs disparates. Puis mon chat Chopin est venu se lover au sommet de la pile et j'ai souris. Ce matin, pas de censure, pas de sentiment.

            On garde ou on jette!            

(donner serait le terme plus approprié, mais ça cassait un peu le rythme!)

Au total, j'ai rempli 4 grands sacs :

  • 19 t-shirts
  • 3 blouses
  • 4 chandails chauds
  • 3 pantalons
  • 1 short
  • 15 camisoles
  • 4 robes
  • 2 paires de sandales
  • 1 paire de souliers sports
  • 1 soutien-gorge
  • 6 paires de bas
  • 15 culottes
  • 1 foulard

En un avant-midi, j'ai su me départir de toute cette liste. Certains items sont fanés, d'autres ne me vont pas du tout... Certains ont encore leur étiquette! Auquel cas ils étaient A) de la mauvaise taille ou B) acheté sur un coup de tête.

Bref, toute cette démarche m'a ouvert les yeux et m'a surtout fait énormément réfléchir! Tant sur mes habitudes que sur mes réflexes de consommation. Pourquoi ai-je pu écarter de ma garde-robe tant de vêtements? En réponse à cette question, je me suis bâtis une ligne de conduite pour mes prochains achats vestimentaires. Puisse-t-elle vous servir si comme moi, vous êtes pris dans un tourbillon de cotton et de polyester!

            Faire de bons choix vestimentaires           


  1. Toujours (TOUJOURS!) essayer un vêtement avant de l'acheter. 
    • Ma faille principale.
  2. Bien connaître les couleurs qui me vont bien
    • On retrouve sur le net des documents intéressants pour mieux choisir vos tenues en relation avec votre morphologie, votre teint et même vos cheveux!
  3. Choisir uniquement les coupes qui me vont bien 
    • Relire note au point 3.
  4. Privilégier la qualité à la quantité. Un solde ne signifie pas toujours bon choix!
    • Même à bon prix, si c'est laid, c'est laid!
  5. Ne pas chercher à tout prix à ressembler aux stars d'Instagram.
    • On a ni la même morphologie, ni le même compte en banque!
  6. Préférer des styles, tissus et coupes intemporels.
    • Les pattes d'Eph, ça dure jamais plus de quelques mois... 

            Alléger la garde-robe           

  1. Jeter ce qui est usé, défraîchi, taché, troué.
    • Je sais très bien que je ne le porterai plus. [mode princesse on]
  2. Donner les vêtements qui ne me font plus
    • Me flageller chaque jour en voyant ce pantalon trop petit ne changera rien à ma situation. Et si un jour je retrouve ma taille de guêpe, j'aurai sûrement envie de quelques pièces neuves et fraîches!
  3. Rembourser les achats impulsifs. 
    • Et ne pas craindre le jugement de la caissière, de toute façon elle s'en fout.
  4. Utiliser l'astuce des cintres-retournés
    • Petite astuce nous provenant de Pinterest : il suffit d'accrocher tous ses cintres à l'envers. Une fois qu'on a porté et lavé le vêtement, on le suspend à l'endroit. Après quelque mois, on analyse quels vêtements sont encore suspendus à l'envers. On sait alors lesquels sont de trop! 

Photo empruntée
Voilà! J'espère que mes quelques idées pourront vous aider à y voir plus clair! N'hésitez pas à partager vos astuces ou votre ressenti via les commentaires! À bientôt!

            Vous avez aimé cet article? Épinglez le sur Pinterest!           


pinterest rien à porter marguerite verte solution garde robe minimaliste minimalisme

Alimentation

Cake aux pommes, cannelle et chanvre

mercredi, septembre 13, 2017


On ne peut pas le nier, l'automne approche à grands pas et déjà dans les vergers, les premières variétés de pommes sont prêtes à la cueillette! Au Québec, d'ailleurs, la sortie au verger est quasi religieuse pour beaucoup de familles!

Histoire de se mettre en mode automne et récoltes, j'ai décidé d'enfiler mon tablier pour concocter un délicieux cake pour les petits-déjeuners de la semaine. J'y ai inclus des graines de chanvre pour en améliorer les qualités nutritives et son apport en protéines. Pour en apprendre plus sur les graines de chanvre, j'y avais consacré un article dans le passé.

Alors que je vous rédige la recette, le fameux petit cake cuit doucement dans mon four et répand son délicieux parfum.


            Ingrédients            


Garniture:
  • 1 c. à thé de sucre cassonade
  • 3 c. à soupe de flocons d'avoine
  • ¼ c. à thé de cannelle moulue
  • 1 c. à soupe de beurre fondu
Cake :
  • 1 tasse de flocons d'avoine
  • 1 tasse de farine de blé
  • ½ c. à thé de sel
  • ½ c. à thé de bicarbonate de soude
  • ½ c. à thé de poudre à pâte (levure chimique)
  • 1 c. à thé de cannelle moulue
  • 3 œufs battus
  • Un quart de tasse de miel
  • Un tiers de tasse d'huile (ici de coco neutre)
  • 1 c. à thé d'extrait de vanille
  • Un tiers de tasse de sucre cassonade
  • 2 tasses de pommes hachées (environ 3 pommes)
  • 3 c. à soupe de graines de chanvre


            Préparation            


  1. Combiner les ingrédients de la garniture. Réserver.
  2. Préchauffer le four à 350°F ou 180°C
  3. Placer un papier parchemin dans un moule à pain
  4. Broyer les flocons d'avoine dans un mélangeur jusqu'à obtenir une consistance grossière s'approchant à celle de la farine
  5. Mélanger les ingrédients secs, soit : les flocons d'avoine broyés, la farine de blé, le sel, le bicarbonate, la poudre à pâte et la cannelle.
  6. Dans un autre bol, mélanger : les œufs, le miel, l'huile et la vanille. Ajouter ensuite le sucre cassonade et les pommes hachées. 
  7. Combiner les mélanges secs et humides et bien mélanger.
  8. Verser délicatement dans le moule.
  9. Étendre la garniture sur le dessus du mélange.
  10. Enfourner 1h à 1h20 selon votre four ou jusqu'à ce qu'un cure-dent en ressorte sec.
  11. Refroidir 10 minutes, puis à l'aide du papier parchemin, démouler le cake et laisser refroidir sur une grille. 

Et l'étape finale : savourer! 

J'espère que la recette vous plaira! J'ai tenté de l'adapter pour qu'elle soit compréhensible tant au Québec que pour les copines européennes! N'hésitez pas à me donner votre avis via les commentaires!

 À bientôt!

            Vous avez aimé cet article? Épinglez le sur Pinterest!           

cake pain gâteau pomme délicieux recette automne marguerite verte pinterest