Coloration au henné [la teinture naturelle]

vendredi, juillet 25, 2014

Salut les gens! Je sais, je sais! Ça fait TROP longtemps que je ne suis pas passée par ici. Ça me désole, sincèrement, car ces derniers temps j'ai délaissé beaucoup de sphères importantes de ma vie, notamment mes blogs. Ces sphères, qui me permettent entre autre l'expression de mes élans créateurs et artistiques...

Je vous reviens donc aujourd'hui avec le récit d'une nouvelle aventure : le henné.

Ceux qui m'entourent ne le savent que trop bien, mes cheveux et moi, ça a toujours été amour/haine. Je considère qu'ils sont impossibles à coiffer, en tenant compte de l'inexistence chez moi d'un quelconque talent pour la coiffure. Je ne suis JAMAIS satisfaite de leur texture, de leur coupe, en particulier ces dernières années où grand mal m'a pris de les couper de toutes sortes de façon forcément inadaptées à ma morphologie et mon look. J'en ai de ces idées saugrenues parfois...

En fait, adolescente, j'aimais mes cheveux. Une longue crinière châtain foncé, naturelle, lisse, en santé. Puis un brin de folie m'a traversé la tête et j'ai décidé de faire une permanente, motivée à avoir de grosses boucles. Faux pas qui m'a coûté un bon 20 cm de cheveux brûlés et un résultat peu probant : à peine quelques vagues disparates.

Ensuite, mes cheveux sont restés vagués de façon inégale, du genre à prendre des courbettes juste pour me contrarier... je suis donc devenue adepte du fer plat... Résultat : des cheveux secs, cassants, bref du foin. Dans un élan de schizophrénie je les ai coupé très courts... Et comme si ce n'était pas assez, j'ai additionné les teintures chimiques, espérant trouver une teinte fabuleuse qui les rendrait plus tolérables... Mais chaque application s'est soldée par une déception, mes cheveux trouvant toujours moyen de prendre des reflets roux quand j'essaie de les pâlir légèrement.


Sept années après cette maudite maudite permanente... Je n'ai pas encore retrouvé des cheveux acceptables. Ça fait des mois que je les laisse pousser sans même aller chez la coiffeuse (j'attends que ma frange soit redevenue longue et qu'il soit possible de l'englober dans une nouvelle coupe... car oui j'ai commis la bêtise de vouloir une frange). Ça fait aussi des mois que je n'ai pas fait de teinture, avec pour résultat des cheveux en dégradé, du brun foncé (racines) au châtain (dernière teinture) au jaune pisse (cheveux brûlés, usés, finis).

Puis, j'ai appris l'existence du HENNÉ!

Je ne vous en ferai pas une description très exhaustive, car je ne suis pas une référence en matière de henné et je ne voudrais pas transmettre des informations erronées. Je m'en tiendrai à mes maigres connaissances pour vous dire que :

- Il s'agit d'une coloration naturelle à 100%, faite de plantes.
- Elle ne décolore pas le cheveux pour agir et ne soulève pas non plus les écailles du cheveux, au contraire, elle le gaine d'une couleur, comme un peu une peinture.
- Elle donne du volume et de la brillance.
- Elle dure des mois, contrairement à une teinture chimique.
- Le choix de couleur les limité : blond, noir, châtain, acajou, brun.
- Il est impossible de pâlir, seulement de rehausser une couleur ou de la foncer.

Vous comprendrez que j'y voyais là, le Saint-Graal, mon but étant d'uniformiser la couleur de mes cheveux et de les nourrir, d'autant que je vais bientôt chez la coiffeuse, alors autant mettre le paquet!



D'abord, je n'ai pas fait de photos étape par étape comme je l'aurais souhaité, car une fois que j'ai eu acheté mon henné, j'étais si pressée de l'essayer que j'ai commencé tout ça à 20h30 le soir toute seule à la maison. Impossible de photographier adéquatement mes cheveux pour un avant/après et mauvaise luminosité pour le reste...

Alors... Pour ma part, j'y suis allée avec le Henné Color, car c'est ce que j'ai trouvé à ma boutique d'aliments naturels. 10,89$ la boite, j'en ai pris deux sous le conseil de la vendeuse, car j'ai les cheveux sous les omoplates, mais comme ils sont fins, une boite a suffit en l'étirant un peu. Il me reste donc une boite pour une prochaine fois.

Pour la préparation :

- Bol et cuillère, pas en métal, car il parait que le métal nuit aux pigments... Pour ma part je ne savais pas et j'ai utilisé des instruments en inox, sans souci.
- Un bonnet de douche
- Des gants
- Une grosse pince à cheveux
- De la patience et/ou un bon film à regarder pour le temps de pose.

Dans le cas de mon produit (j'ai lu d'autres avis sur le net, mais je m'en suis tenue aux consignes du fabriquant), il faut ajouter de l'eau très chaude à la poudre de henné (ça vient sous forme de poudre verte ensachée). Ensuite, on mélange bien pour obtenir une pâte lisse, pas trop liquide, pas trop figée. J'ai lu que certaines préfère un liquide acide (surtout pour les couleurs rouquines) pour que le pigment soit vif et lumineux... D'autres ajoutent des huiles hydratantes ou essentielles à leur mélange... Moi je suis restée à la méthode standard pour commencer.

Protégez bien votre environnement de travail et choisissez des vêtements bons pour la poubelle. Moi je n'ai pas vraiment eu de méthode pour l'application, j'y allais au feeling... j'ai regretté au final de ne pas avoir attendu d'avoir le soutien de quelqu'un pour l'appliquer. Le henné tiède ressemble à de la boue et dans mon cas, ça ne se manipulait pas très bien, ça tombait un peu partout... Enfin, j'ai réussi à bien en mettre partout sur ma tête. Une belle grosse couche uniforme, un gros caca sur ma tête! Car c'est incontestable, le henné ça a définitivement l'air d'une grosse bouse.

Ensuite, il faut fixer les cheveux, avec une pince, un élastique... et couvrir le tout d'un bonnet de plastique. J'ai lu que certaines utilisent du cellophane. Puis vient le temps de pause... La notice de mon produit conseille entre 30 minutes et 2 heures selon la couleur recherchée. J'ai attendu 1h30, je voulais être certaine que mes pointes jaunes seraient couvertes et que la couleur seraient bien foncée... J'aurais voulu tenir deux heures, mais il était déjà 22h30!

Le rinçage, pas facile! Rincez-vous sous la douche, apportez un peigne à grosses dents pour démêler vos cheveux, car ils le seront. Ça m'a pris un bon 15 minutes jusqu'à ce que l'eau soit claire... Comme j'avais lu partout qu'il ne faut pas utiliser de shampoing, j'ai aussi proscrit l'après shampoing, pour lire après coup que en fait c'est même recommandé d'en utiliser... Bon tant pis j'ai juste galéré un peu plus longtemps!

Comme je devais aller dormir, je n'ai pas pu voir hier soir le résultat final... qui fut, après tous ces efforts, une belle surprise ce matin! Un beau brun chocolat riche, des cheveux volumineux! Plus aucune démarcation entre mes racines et mon ancienne teinture. Seul bémol : mes pointes sont encore un peu jaunes... je suppose que mon cheveux est trop usé pour que quoi que ce soit y tienne, mais comme je vais les faire couper, je ne suis pas si scandalisée que ça.

Maintenant, dernier défi... on conseille de ne pas se laver les cheveux 2 à 3 jours pour que le pigment se fixe bien. Il parait que le henné a besoin de ce temps pour agir et que la couleur va foncer et se complexifier en reflets après ce laps de temps pour atteindre le look final. Perso, j'ai la TRÈS MAUVAISE HABITUDE de laver mes cheveux presque à tous les jours... Je ne sais pas comment je vais tenir! Mais puisqu'il le faut et que je veux que cette aventure soit une réussite, je vais le faire!

Résultat des courses : 


  • Très satisfaite de la couleur obtenue jusqu'à présent.
  • Heureuse de la texture volumineuse et douce, ils ont l'air beaucoup moins cassants.
  • Heureuse d'utiliser un produit inoffensif pour mes cheveux, ce sont eux qui vont être contents!

Les points à retenir:

  • Application un peu plus ardue qu'une teinture conventionnelle.
  • Une odeur assez forte de plante, perso je trouve que ça pue un peu, mais c'est rien à comparer aux chimiques vapeurs de la teinture conventionnelle.
  • Temps de pause long, il faut le prévoir à l'agenda.
Alors voilà, c'était le survol de mon aventure avec le henné! J'attends vos commentaires, anecdotes, questions! Bonne journée et à bientôt!

Restez-vous encore un peu?

0 commentaires

Instagram