mercredi, juillet 01, 2015

L'hydrolat de rose

Bonjour les gens! La météo du Québec étant ce qu'elle est, c'est sous un ciel pluvieux que je vous écris aujourd'hui. 


Cette fois, c'est pour vous parler d'une récente trouvaille : les hydrolats floraux. Ou communément appelés eaux florales. Fortement encouragée par la lecture de l'article de Julie sur friendly-beauty.com, je fais mes premiers pas dans ce département de la beauté et santé naturelle. Sans vouloir reprendre toutes les idées de son article, car il est en lui-même excellent, je souhaitais vous faire part de mes propres recherches et démarches sur le sujet.

PS : allez lire le blog de Friendly Beauty, vraiment. C'est un must!

Alors, pour débuter, en ce qui me concerne, je suis plutôt novice en ce qui concerne l'utilisation des hydrolats. Bien que je commence à être ferrée en ce qui concerne les vertus et utilisations des huiles essentielles, j'étais encore bien peu au courant des multiples applications du produit connexe que constitue l'eau florale.

Qu'est-ce qu'un hydrolat

L'hydrolat est un proche parent de l'huile essentielle. En fait, il s'agit de l'eau recueillie lors de la fabrication des huiles essentielles. En effet, les plantes sont distillées par vapeur d'eau dans un alambic et le produit obtenu se compose de deux parties importantes : l'huile essentielle et l'hydrolat. Un corps gras et un corps aqueux. Aujourd'hui, nous portons notre attention au corps aqueux. L'hydrolat contient en plus infime quantité les molécules de la plante de laquelle il est extrait, ce qui en fait donc un produit beaucoup moins concentré que l'huile essentielle. Son utilisation est donc plus versatile et douce. En effet, on parle d'une concentration en huile essentielle avoisinant les 2%.

L'hydrolat de rose

Pourquoi avoir commencé avec celui-ci? Peut-être parce qu'il y a déjà quelques années de cela, j'en possédais une bouteille, que j'avais achetée je crois pour purifier ma peau et apaiser mon acné et ses lésions. À un moment où j'étais certes beaucoup moins écofriendly qu'aujourd'hui, je faisais l'erreur de décaper mon visage à coup de nettoyants chimiques et commerciaux... Cet achat notamment marquait un lent virage, en effet, je commençais doucement mon immersion dans le monde du "naturel". Je me souvenais de son odeur douce et réconfortante alors ça m'a semblé tout naturel de me tourner vers ce choix lorsque l'idée d'intégrer les hydrolats floraux s'est présentée à moi.

Notez aussi que c'est le plus accessible pour commencer, il est même assez souvent disponible en pharmacies et grandes surfaces à côté du petit étalage d'huiles essentielles. Sinon, il est vendu dans toutes les boutiques d'aliments naturels.

Bienfaits majeurs revendiqués

  • L'eau de rose est réputée pour tonifier la peau et retarder l'apparition des rides, voir amoindrir l'apparence des rides existantes. C'est la vitamine C contenue qui agirait sur la production de collagène. 
  • On la recommande comme tonique stimulant et décongestionnant, idéal au réveil pour nettoyer la peau après une bonne nuit de sommeil.
  • Elle aurait une action équilibrante sur la barrière hydrolipidique de la peau, retenant l'hydratation, idéale donc pour soigner les peaux sèches.
  • Elle est également connue pour son action stimulante auprès du cuir chevelu, ce qui encouragerait la pousse des cheveux, diminuerait la perte de cheveux et même, calmerait les picotement/démangeaisons. 
  • On lui attribue également une action antibactérienne, utile pour purifier le visage, les blessures, les irritations. 

Mon utilisation personnelle, mes remarques, mes constats

Hydrolat de rose - Par Divine Essence
Certifié bio par EcoCert. 
Pour ma part, l'eau de rose fait partie de ma pharmacie naturelle depuis quelques semaines. Je l'applique matin et soir. Voici les bienfaits que j'ai remarqués jusqu'à maintenant. 

D'abord, j'ai souvent le visage enflé, congestionné le matin, surtout au niveau du contour des yeux. Chaque fois que je l'applique, ce petit baume rafraîchissant m'est du plus grand secours. Le contour de mes yeux s'apaise et ma peau me parait rebondie, fraîche. À titre de preuve, j'ai oublié d'en mettre ce matin et je me sens le visage bouffis alors que je rédige cet article. Dommage, mon maquillage étant fait, je ne veux pas me faire des yeux de raton à en appliquer autour de mes yeux... ça ira à ce soir! J'ai une très mauvaise circulation autour des yeux, lesquels sont souvent pochés, cernés... Je ne crois pas rêver en vous affirmant que mes cernes chroniques semblent un peu moins prononcés. On verra si après quelques mois, j'en tire un petit miracle!

Aussi, autre coïncidence ou fruit du hasard : j'ai eu presque aucun bouton lors de mes règles... Ce qui est assez inusité pour moi, les variations hormonales ne m'épargnant jamais lors de cette festive semaine du mois, je me retrouve toujours avec quelques boutons et un ou deux kystes douloureux au menton... eh bien, ce mois-ci, rien du tout exception faite de deux trois minuscules boutons à peine gros comme une tête d'épingle sur mes joues... Ce qui me porte à croire qu'en effet, l'eau de rose à bel et bien une qualité désinfectante et apaisante pour la peau. 

J'ai l'impression que ma routine, qui inclue l'eau florale de rose et des huiles en guise d'hydratants viennent à bout de ma peau mixte, sèche, grasse et boutonneuse, qui devient de plus en plus saine et apaisée. Souvenez-vous qu'une peau grasse est par définition une peau sèche, déshydratée, qui produit un excès de sébum pour se protéger des agressions extérieures. Elle est littéralement en mode survie. Souvent, une peau grasse est la conséquence d'une mauvaise routine de soin, où des produits trop agressifs sont utilisés, lesquels décapent la protection naturelle de la peau... Je vous reviendrai bientôt avec un article sur l'utilisation des huiles pour les soins du visage, l'une des meilleures façons de se sortir de là! 

Enfin, notez que l'hydrolat de fleurs est un produit sensible et facilement contaminé. C'est pourquoi je l'ai choisi en spray, de façon à garder le produit à l'abri de toute contamination. Je le vaporise directement sur mon visage ou sur un coton. C'est une bonne façon je crois d'éviter d'en gaspiller. 

En plus, quel plaisir de se vaporiser le visage après une dure journée. Car en effet, je l'utilise non seulement le matin pour stimuler le réveil de ma peau, mais aussi comme soin apaisant le soir avant le dodo. Son parfum est doux et réconfortant. Je l'applique juste avant mon soin hydratant, qui ces derniers temps se compose uniquement d'huiles végétales, surtout l'huile de noisette pour le moment.

Je ne l'ai pas encore testé niveau capillaire, mais ça ne saurait tarder, je vous tiendrai au courant. Je préférais attendre après la mise à l'épreuve de certaines de mes huiles essentielles pour soulager quelques petits soucis capillaires. Comme j'aime faire des tests sur quelques semaines, mon hydrolat attend sagement son tour! En effet, je suis une bonne candidate à un tel test, car je perds un peu trop de cheveux à mon goût... En plus de vilain picotements fréquents... C'est à suivre!

La parole est maintenant à vous. Quelle est votre relation avec les hydrolats floraux!? Est-ce une découverte ou alors un de vos chouchoux? 





0 commentaires:

Publier un commentaire