Technique facile pour graines germées

mardi, juillet 21, 2015

Bon début de semaine! 

Suite à l'article admirablement bien conçu de Gwen sur Un courant de vert, j'ai eu envie à mon tour de vous parler de graines germées, en particulier mes méthodes et résultats, histoire de vous inspirer à vous lancer!!

Aujourd'hui, il est question de graines germées! Mon but est de vous présenter une technique accessible et à prix plus que modique pour faire germer vous même les graines de votre choix. Les graines germées sont un ajout plus qu'intéressant à l'alimentation, puisqu'elles regorgent de vitamines et minéraux variées en plus d'avoir un apport intéressant en protéines végétales. Mon but aujourd'hui n'est pas de vous étayer en long et en large les vertus des graines germées, mais bien de vous montrer comment en cultiver à la maison en toute facilité. Nous verrons les bienfaits des graines germées dans un prochain article.

Mes moyens sont plutôt rudimentaires, mais j'ai une manie de me débrouiller par les moyens à ma disposition, souvent en recyclant ou à moindre coût. Bien sûr, le commerce regorge de germoirs tous plus attirants les uns que les autres, il n'en tient qu'à vous de choisir votre méthode! Le résultat sera aussi bon d'une façon ou d'une autre!

Le matériel pour un germoir maison

Pour construire votre germoir, il vous faut:

  • Un bocal à conserves, avec la bague, mais sans le couvercle.
  • Un morceau de textile qui laisse passer l'eau et l'air, mais assez fin pour retenir les graines:
    • Gaze, coton à fromage, moustiquaire, etc...
    • Des graines prêtes à germer!
      • Le choix est vaste : lentilles, luzerne, radis, brocoli, oignon, etc.
    C'est tout! Vous êtes prêt à commencer!!

    Cultiver ses propres graines germées

    Cultiver ses propres graines, ça demande d'abord un peu de patience! Contrairement à celles du commerce qu'on peut acheter en petites barquettes, celles que l'on fait à la maison ne sont pas prêtes instantanément. Il faut donc les prévoir un peu d'avance si on en veut à un jour précis. Une fois récoltées, elles se conservent une bonne semaine au frigo. 

    D'abord, assurez-vous que votre bocal est bien propre. On y verse une petite quantité de graine : prenez note que c'est un peu comme le pop corn, une petite quantité donne un grand rendement! 

    Ici, des graines de radis. Le germe a un goût juste assez piquant
    et rehausse les salades et les sandwichs.
    Quant à ce bocal, des graines de luzerne ou alfalfa, le grand
    classique des graines germées!
    Découpez un carré du tissu choisi pour couvrir le bocal et fixez le grâce à la bague du pot. J'ai commencé mes expériences avec du coton à fromage, mais avec le temps, j'ai préféré utiliser de la moustiquaire, car le coton à fromage ne peut généralement servir qu'une fois, car il se fragilise avec les rinçages et se tache parfois.

    Ensuite, on recouvre les graines d'eau, vous pouvez aller jusqu'à la moitié du bocal pour des graines plus grosses, le but étant de les faire patauger allègrement. La baignade dur en moyenne de 6 heures à une nuit complète, puisqu'il faut réhydrater les graines et stimuler leur germination. La durée varie en fonction de chaque graine, renseignez-vous avant de vous lancer, sinon retenez qu'une nuit est la durée gagnante à presque tous les coups! Si vous le pouvez, éviter l'eau chlorée de la ville et préférez une eau de source ou adéquatement filtrée. 


    Il est normal de voir l'eau se colorer légèrement, pas de panique! Une fois le temps d'attente écoulé, on égoutte et on rince 2 à 3 fois jusqu'à ce que l'eau qui s'écoule soit bien claire.

    La suite est très simple. Pour les jours à venir, il vous faudra rincer matin et soir vos graines germées, encore une fois jusqu'à ce que l'eau soit bien claire.

    Il est préférable de placer vos bocaux dans une position inclinée, de telle façon qu'il y ait place à une bonne aération et que l'eau de surplus puisse s'écouler. Personnellement j'ai des bols qui me permettent un tel support dans un équilibre pas toujours parfait, mais j'ai vu d'autres blogueuses utiliser un support à vaisselle ou même fabriquer elles-même un support adapté à leurs bocaux. Tout est une question de créativité et de moyens!

    Pour l'avoir testé, l'emplacement n'est pas très important. Évidemment, l'obscurité totale n'est pas forcément la meilleure option, mais il n'est pas nécessaire d'avoir un fort ensoleillement. Je serais même portée à dire qu'il est préférable d'éviter la lumière directe, par crainte de voir des algues ou de la moisissure se former dans ce petit milieu humide! Un éclairage indirect me semble donc être la meilleure option.

    Ensuite, on s'arme de patience. Au bout de quelques jours [ou plus selon le type de graines, la température ambiante] il sera possible de récolter de bons germes bien frais!

    Trois jours plus tard, ma luzerne (à droite) est prête à être récoltée.
    Mes radis (à gauche) seront prêts d'ici un jour ou deux.
    Prenez note que la vitesse de croissance est directement proportionnelle
    à la température ambiante, d'où ma récolte rapide!
    Une vue globale de mes bocaux, avec les couvercles en moustiquaire.

    Récolter ses graines germées

    Vous verrez, la récolte n'est pas très compliquée. Lorsque les germes ont la taille désirée, il suffit de les verser dans un tamis pour bien les rincer une dernière fois. On brasse bien les germes dans le tamis, une bonne façon de faire descendre les graines qui n'ont pas germé et les enveloppe vides vers le fond.

    Cette étape facilite la récolte, il suffit alors de bien égoutter le tout et de placer les germes dans un bocal propre et sec. Personnellement, je garde mes graines germées dans un bocal hermétique au frigo et elles se conservent facilement une semaine. J'ai d'ailleurs remarqué que leur durée de vie semble meilleure que celles achetées toutes faites dans le commerce.

    Une fois la récolte terminée, il suffit de bien laver son germoir et recommencer l'opération dès que le coeur et l'appétit vous en dit! Bonne récolte!

    Autres articles...

    6 commentaires

    1. Merci pour le lien ! Ton article permet de bien comprendre concrètement la technique pour faire germer ces petites graines délicieuses. Je vais partager ;)

      RépondreEffacer
      Réponses
      1. Heureuse que ça t'aie plu et merci pour le partage!

        Effacer
    2. C'est exactement la technique que j'utilise à la maison et elle marche très bien ! Comme quoi on a pas besoin d'acheter tous les germoirs et les machins truc du commerce. Les bocaux le parfait sont vraiment multi-usages lol

      RépondreEffacer
      Réponses
      1. Hé oui les bocaux sont vraiment versatiles et économiques! Quelles autres utilisations en faites-vous!?

        Effacer
      2. Je les utilise pour tout lol
        Comme je suis dans une démarche de 0 déchet, je les utilise :
        - comme contenants alimentaires des produits que j'achète, que ceux-ci soient en vrac ou emballés (cette dernière catégorie est plutôt rare dans ma cuisine ces derniers temps),
        - en remplacement des tupperwares du frigo et des sacs congélation dans le congélateur ou le freezeur,
        - pour ce qui est fait maison : tous les DIY alimentaires : macération (huileuse - vinaigrée - alcoolique) - lactofermentation (je débute) - graines germées - laits végétaux etc...certains DIY de produits d'entretien et de beauté...

        Et vous, vous les utilisez pour quoi d'autres ?

        Effacer
      3. Ah comme ils sont polyvalent nos bocaux! Je rajouterais que je les utilise à des fins de rangement, pour les vis, des clous, des piles à recycler, etc. Ils sonbt également très pratiques pour le rangement du matériel d'artisanat. Les possibilités sont infinie!

        Effacer