Le Pharmachien, vol 1

lundi, février 08, 2016

Bonjour à tous! J'espère que vous avez passé un excellent week-end. De mon côté, j'ai savouré un repas familial gargantuesque aux abords de la frontière Ontario/Québec. J'ai aussi fait la patate de sofa avec le chéri devant La Matrice... bref un week-end bien relaxant et bien plaisant!

Aujourd'hui, c'est revue littéraire! Ça fait déjà quelques temps que je souhaite vous entretenir sur l'oeuvre bédé-esque d'un compatriote québécois, j'ai nommé : Olivier Bernard.


© Olivier Bernard alias Le Pharmachien

Le background du Pharmachien

Pharmacien de formation, il est connu pour nous avoir tout d'abord livré de savoureuses anecdotes en santé au format d'un blog BD [http://lepharmachien.com]. Son humour cinglant, son opinion critique et tranchante ont fait sa renommée tout autant que ses dessins et autres imageries loufoque. Il sait vulgariser tous les sujets chauds et prend un malin plaisir à démolir les fausses-croyances, dont notamment celles qu'on peut voir circuler sur les réseaux sociaux. Les cures miracles, c'est son péché mignon.

Devant autant de succès, une version imprimée de ses délires colorés s'imposait. Voici donc un petit retour sur ma lecture du tome 1 du Pharmachien.


Le Pharmachien sur papier

Je l'ai lu l'été dernier, à l'ombre des arbres. J'avoue qu'il ne m'aura pas fallut plus de 2 ou 3 jours pour le dévorer. C'est que c'est en plein mon genre de livre! La thématique du tome 1 s'établit autour des mythes en santé, bref, Olivier Bernard s'est donné la mission de nous aider à démêler le vrai du faux.
"Avez-vous remarqué la tonne de livres douteux traitant de la "santé" qu'on retrouve en librairie? Prévenir l'eczéma par la pensée positive, guide d'alimentation à base de bouillie verte prédigérée, guérir avec les esprits cosmiques... Comment différencier le vrai du n'importe quoi? 
Le Pharmachien vous propose sa vision impertinente et réaliste de la santé, des médicaments et différents personnages qui peuplent les hôpitaux et les cliniques de médecine douce!" [Quatrième de couverture, alléchant n'est-ce pas?]
Pourquoi c'est mon genre de livre? Parce que tout d'abord, j'adore les livres illustrés, les bédés! C'est mon petit côté enfant, j'imagine. Et comme dans ce cas-là il s'agit d'un bouquin satirique, disons que l'effet humoristique serait nettement moins gagnant s'il s'agissait d'une brique de texte.

Je soulignerais aussi que ce livre m'a appris beaucoup de choses. Hé oui, j'ai appris à démêler le vrai du faux. J'ai notamment appris à ne plus avoir peur du mot "chimique". Parce que ahem... la vie en soit c'est de la chimie... 

Un des petits plus avec Olivier Bernard, c'est qu'il sait rire de tout le monde, dont son propre corps de métier. Il sait se moquer autant du dentiste que du coach de vie, en passant par l'homéopathe et consacre même un chapitre entier aux médecins. Parce que chaque métier a ses forces et faiblesses et que d'un côté comme de l'autre, on peut facilement tomber sur des charlatans.

J'avoue que depuis la lecture de ce livre, je suis plus critique et sceptique que je ne l'étais. C'est vrai que quand il s'agit de santé, un certain groupe de gens dont je fais partie sont prêts à gober toute l'information qu'on leur transmet. Heureusement, j'ai toujours eu au fond de moi un petit côté sceptique qui m'a gardée en équilibre. Je suis prête à croire et essayer un certain nombre de solutions, mais quand c'est trop obscur ou alors trop beau pour être vrai, je risque de décamper. C'est probablement pour ça que ce livre m'a autant interpellée.

Après, est-ce que j’adhère à tout ce qui est dit dans ce livre? Non. 

Probablement parce qu'un esprit scientifique et rationnel [Olivier Bernard] et un esprit rêveur et sensitif [moi] ne peuvent pas se mettre d'accord sur tout. Parce que de mon côté, non, je ne crois pas que la science puisse tout expliquer. Je crois que forcément, en santé comme dans tout le reste, certaines choses nous échappent. Alors oui, je vais continuer à croire à certaines sciences de bonnes femmes. Voilà, c'est dit!

Et voilà qui m'amène aux mises en garde concernant ce bouquin

Ce livre n'est définitivement pas pour tout le monde. C'est pourquoi je veux vous sauver une déception de 24,95$ si en effet ce bouquin ne vous correspond pas.

En effet, je déconseille cette lecture si:

  • vous n'acceptez pas les opinions différentes de la vôtre
  • vous n'acceptez pas l'autocritique 
  • vous ne savez pas rire de vous-même
  • vous avez de la difficulté à saisir le second degré
  • vous êtes susceptible
  • vous avez vendu votre âme soit aux médecins douces, soit aux industries pharmaceutiques [personne n'est épargné]
Vous êtes prévenus. Pour tous les autres, j'espère vous avez donné le goût d'y jeter un oeil! Et nous, on se dit à bientôt!

Autres articles...

0 commentaires