Hyperphagie du Web et 5 conseils pour s'en sortir

mercredi, septembre 27, 2017


Avez-vous la même sensation que moi? Que tout va tellement trop vite ces temps-ci? Est-ce que c'est la rentrée qui veut ça, ou alors est-ce simplement une tendance générale? Si le phénomène touche l'individu moyen, j'ai l'impression que plus on est jeune, pire c'est. 

            Un mot : VITE            


Une tendance que j'observe [remarque zéro scientifique, mais j'invente rien puisque c'est déjà relégué un peu partout] :

Les gens, où qu'ils soient et peu importe ce qu'ils font veulent du VITE. Tout suite, maintenant, HIER!


Il faut tout voir, tout savoir, connaître la dernière tendance, suivre les "stories" de tout le monde, ne pas manquer la dernière photo de tel instagrameur... 


Hé oh! Je me prends pour qui à juger ainsi? Je suis la première à "scroller" mes fils de nouvelles aveuglément, à une vitesse infernale. J'ai le pouce musclé! Facile de dénoncer, mais je ne suis pas mieux chaussée! Mon copain lui-même m'a déjà diagnostiquée depuis longtemps en me demandant tout simplement : comment réussis-tu à lire/voir quoi que ce soit?

C'est ainsi que, depuis quelques temps, j'ai pris conscience de cette maladie qui me gagne. Déjà, mon cerveau TDAH adore être constamment nourri. Ah oui, je vous le dis, il est insatiable! Je suis incapable de faire la patate de sofa trop longtemps, mon cerveau s'ennuie! Si je me mets au lit sans avoir appris quelque chose dans ma journée, j'ai l'impression de l'avoir gaspillée...

            OUT le panier percé!            

Mais quand tout va trop vite, que la cervelle est sur-stimulée d'images tellement pinterest et de titres d'articles racoleurs... Que reste-t-il en bout de ligne? J'ai l'impression que beaucoup de gens, y-compris moi, souffrons d'hyperphagie. On se nourrit d'images et de textes jusqu'à en vomir. Des fois, je lis tellement vite que j'ai l'impression que mon cerveau va aller se claquer une petite crise d'épilepsie dans un coin.

            Laissez-moi respirer!            

Le constat m'a frappée en pleine face, oui celle avec des yeux fatigués et des cernes, tout ça. RESPIRE! Le monde va pas arrêter de tourner parce que tu prends un "break". En fait, je pense qu'il va mieux tourner si tu trouves un équilibre! Et l'équilibre, je vais vous dire comment je réussi tranquillement à l'atteindre (mais c'est pas encore gagné).

            5 trucs pour combattre l'hyperphagie du Web            

  1. Ne t'abonnes qu'à des fils/pages/personnes qui t'inspirent VRAIMENT. 
  2. Fais du ménage dans tes abonnements : pour ma part, j'ai supprimé pour ce qui ne me faisait pas concrètement du bien
    • Certaines pages/abonnements tournent toujours autour de sujets négatifs et je n'ai pas besoin de ça. 
    • Parallèlement à ça, j'ai quitté des groupes où les "posts" tournent toujours au vinaigre et où les gens finissent par se manquer de respect. Je n'ai pas besoin de voir la bêtise humaine à perpétuité.
  3. Essaies de mieux gérer tes notifications : 
    • sur Facebook, c'est vraiment facile de "masquer les notification" d'une personne, d'une publication ou d'une page si elles ne t'apportent rien de bon. Tu t'es pas forcément obligé de cliquer "Je n'aime plus" ou alors quitter un groupe (surtout si tu veux y avoir accès ultérieurement). Mais personnellement, bloquer les notifications de groupes de vente, ça a réellement allégé mon fil de nouvelles! 
  4. Accordes toi des PAUSES sans techno. 
    • Ferme le PC, le téléphone... Et fais autre chose! [ça sera le sujet d'un prochain billet].
  5. Finalement, tu n'es pas obligé de mettre ton nez partout! 
    • Tu as le droit d'être en retard sur les nouvelles! Quoi de plus "boring" qu'une conversation où quelqu'un pense t'apprendre quelque chose et que tu lui coupes carrément la parole avec un charmant : ouais, j'ai vu ça ce matin sur [insérez l'hyperlien de votre choix]. [chéri, si tu passes par ici, tu dois certainement sourire en ce moment]

 Sur ce, tout ce qui me reste à dire c'est : respire! Apprécier ce que tu fais au moment où tu le fais, reste dans le moment présent et surtout : prend le temps.

Alors? Qui se reconnait dans les symptômes de l'hyperphagie du Web? Qui veut contribuer en apportant ses propres conseils?

Je vous laisse sur cette loutre vraiment trop mignone qui va vous montrer comment respirer. Parce que 1. Une loutre c'est juste trop adorable. 2. Parce que c'est carrément trop apaisant.



            Vous avez aimé cet article? Épinglez le sur Pinterest!           

hyperphagie web marguerite verte réseaux sociaux reseau sociau vite pinterest fil nouvelle


Restez-vous encore un peu?

0 commentaires